abyssal, abysse, abyssique, abyssobenthos, abyssopélagique

elle est abyssale, il est abyssal (= est caractéristique d'un abime*, d'un abysse ; est d'une profondeur non mesurable, comparable à celle d'un abime, d'un abysse ; appartient, est propre aux couches les plus profondes, c'est-à-dire les plus anciennes et les moins connues de la personnalité humaine), elles sont abyssales, ils sont abyssaux

les abysses (= les régions les plus profondes des mers et des océans)

un abysse (= un abime)

un terrain abyssique (= qui constituait les abysses des fonds océaniques anciens)

l'abyssobenthos (= l'ensemble des organismes qui vivent à la surface ou dans les sédiments du plancher abyssal)

une zone abyssopélagique, la faune abyssopélagique (= qui est située ou vit à une profondeur comprise entre 2 000 et 6 500 m) [Une confusion est possible avec la zone bathiale)

elle est hypo-abyssale, il est hypo-abyssal (= est relative ou relatif à de très grandes profondeurs), elles sont hypo-abyssales, ils sont hypo-abyssaux

Le nom (un) abime vient du latin chrétien abyssus qui a servi, au 19ème siècle, à former le mot abysses (= les régions les plus profondes des mers et des océans), le singulier, un abysse, étant parfois employé pour un abime.

* Les rectifications orthographiques de 1990 recommandent d'écrire un abîme sans accent circonflexe.